Offenbach au Centre Bell 2005

En septembre 2004, mon père est mort après une longue bataille avec le cancer des os. J'étais dans un état assez fragile d'esprit à cause de la façon dont ma famille a géré la situation ainsi que de voir un homme que j'admirais tant dépérir. J'ai passé des mois à faire de mon mieux pour rendre la dernière phase de sa vie plus confortable et essayé de rester positif. Mais c'était difficile. 

Quand il a finalement décédé, j'étais un peu dans le brouillard et je me sentais comme un bateau avec un gouvernail cassé. J'avais besoin de direction, de quelque chose dans quoi mettre mon énergie, d'un nouveau projet pour occuper mon esprit et mon temps. 

Un jour en Octobre, je reçu un appel téléphonique de l'impresario Ian Tremblay. Ian était notre comptable à Offenbach et a également été le directeur personnel de Gerry Boulet quand il a commencé sa carrière en solo. Nous sommes amis depuis plus de 25 ans. Ian a dit, «John, je viens d'entendre du groupe Gillette qu'ils recherchent des spectacles à produire au Centre Bell cette année. Apparemment, il y a une forte possibilité qu'il y aura une grève de hockey et ils ont besoin de louer la salle. Si vous avez des idées pour un spectacle à leur présenter, maintenant serait le moment». Je dis «C'est beau Ian, j'ai une idée, je l'ai eu pendant des années, mais le moment ne s'était jamais présenté. J'aimerais monter un spectacle qui met en vedette les meilleurs groupes du Québec, ceux qui jouent sur CHOM tout le temps, que ça soit en français ou en anglais. Mon premier choix serait Offenbach (bien sûr), April Wine et Pagliaro. Si April Wine pouvait pas le faire, j'ai pensée peut-être Frank Marino, Simple Plan ou Corey Hart, et si Pag serrait pas intéressé, peut-être Sass Jordan ou Jonas. Ça serait amusant d'avoir un spectacle pour célébrer une partie de la grande musique rock qui est sortie de cette province sans prendre en considération la question de la langue. Je pense que les vrais rockers s'en contre-crissent. Ils veulent juste avoir du plaisir... et nous aussi!» 

Ian a dit: «Cela semble à une idée formidable, laisse-moi demander à Gillette et voir ce qu'ils disent. En attendant, tu peux peut-être communiquer avec ces personnes pour voir si elles sont intéressées aussi». Je dis: «C'est fait». 

J'ai commencé à penser un peu plus sur cette idée et j'ai réalisé que ça faisait déjà 25 ans depuis qu'Offenbach était devenu le premier groupe québécois à jouer en tête d'affiche au Forum (le 3 avril, 1980). Nous pourrions donc monter un spectacle du 25e anniversaire. J'ai vu que le 1er avril était une date possible. Fantastique! En raison de la date et de mon amitié avec Jerry Mercer et Brian Greenway, April Wine était le choix parfait. April Wine le jour du Poisson d'Avril. 

Parfait. 

Le suivant était Pagliario. Il était ''booké'' par Les Productions CR, une entreprise ave laquelle j'ai été associé pendant des années. Tous les morceaux du casse-tête on tombé en place. Chacun a accepté l'offre à nous rejoindre dans la célébration et le 1er avril 2005, Offenbach et ses invités April Wine et Pagliaro ont secoué le Centre Bell comme jamais auparavant. 

Je me Souviens. 

John McGale 4/1/2016

Ajouter un commentaire

    Ajouter un commentaire